BIENVENUE SUR PEDIABLOG


Les articles, réflexions et informations de ce blog ont pour but de faire passer des messages, donner des avis, faire part d'expériences professionnelles, proposer des échanges, des réflexions et initier des discussions à propos de la santé physique et psychique de l'enfant. Ce blog se veut aussi lanceur d'alertes à propos d'éventuels dysfonctionnements de notre système de santé, il sera alors parfois dérangeant, bousculant le médicalement correct et les discours officiels bien huilés et aseptisés. Tous les intervenants le font bénévolement et n'ont aucun conflit d’intérêt avec l'industrie pharmaceutique ou agro-alimentaire. Les textes publiés sur ce blog sont la propriété intellectuelle de leurs auteur(e)s. Leur publication ne saurait donc en aucun cas se faire sans leur autorisation. Le petit cadre situé à droite sous le terme "Rechercher sur PEDIABLOG" vous permet d'inscrire un thème que vous recherchez éventuellement sur le site. En complément, le cadre vertical "TAGS", situé à gauche, contient aussi les principaux mots-clés qui permettent d'avoir accès à tous les articles qui se rapportent à ce sujet. On peut accéder aux articles plus anciens, classés par ordre chronologique, en faisant défiler le contenu du cadre situé juste en dessous "EN REMONTANT LE TEMPS".

Nous vous souhaitons une bonne lecture et tous les auteur(e)s seront heureux de lire vos commentaires et critiques pour une discussion qui ne pourra être qu'enrichissante. Si vous n'y arrivez pas, envoyez votre commentaire à l'adresse suivante: dominique.le.houezec@freesbee.fr. Un "web's doctor" vous publiera. Les remarques déplacées, agressives, injurieuses, racistes seront censurées de même que les commentaires à caractère politique ou religieux.

8 décembre 2011

ALERTEZ LES BÉBÉS




Construire avec les bébés, un mur de lumière 
qui fusille de clarté 
les yeux clos des morts-vivants"

(Jacques HIGELIN)

                               


La mort subite du nourrisson se doit d'être évitée. En prévenir les facteurs de risque est un objectif très louable. Il faut avertir les parents mais faut-il aussi, dès la maternité, alerter les bébés en les revêtant d'un body sponsorisé ?


Visite du premier mois. 
Premiers échanges chaleureux, premières chaleurs du printemps.
Rituel à la fois technique et rassurant.
Cette première fois, ne pas le déshabiller entièrement
Pour préserver le calme du bébé et … celui de l’auscultation
Le médecin pourtant « senior blanchi sous le harnois » n’en croit pas ses yeux :

Sur le body, un message imprimé qui n’est pas «J’adore les câlins» ou «Coquinette»…  C’est écrit sur le torse «Je dors sur le dos». 
Plus bas, dans la région ombilicale, un nounours.
Plus bas, en fosse iliaque gauche, en caractères plus petits mais lisibles (sauf pour parents amblyopes), les logos de deux institutions (certes respectables), la Caisse d’Épargne de Normandie qui finance.
Le Centre de Référence de la Mort Inopinée (sic) du Nourrisson de Basse Normandie qui garantit le sérieux scientifique de l’opération.

La mère voit que le pédiatre interrompt son examen, elle s’étonne de cet arrêt sur image puis s’excuse : "Tous les autres bodies étaient sales"

Courte vignette d’apparence anodine, mais les détails ont de l’importance. Renseignements pris, c’est à la maternité du CHU que le body a été glissé, sous blister plastique, sans paroles d’explication… Dans le protège carnet de santé remis aux parents à leur sortie. Sous blister plastique et sans paroles d’explication… Comme il faudrait de temps et de personnel formé dans ces grandes institutions gagnées à la rentabilité ! Donne-t-on également les coordonnées du revendeur de baby-phones et d’oreillers "anti-étouffement"?

Non, mais si le document du Centre de Référence est correct, que dire du texte de la Caisse d’Épargne ! L’écureuil, nouvel «objet transitionnel» a inventé le "Crédit Cigogne" ("petit taux qui vous apporte de grandes joies"), le livret A "Kipouss" avec en prime un CD de contes et comptines et la possibilité de parrainer… un arbre.

Quelle est la signification de ce cadeau particulier ? Pour le moins ambivalente : relisons les mythes grecs et l’épisode célèbre de la tunique de Nessos.

Hercule, qui ne soupçonnait rien du dessein de sa femme, reçut avec joie ce fatal présent ; mais il n'en fut pas plutôt revêtu, que le venin dont la tunique était infectée fit sentir son funeste effet. En un instant il se glissa dans les veines, et bientôt pénétra jusqu'à la moelle des os. En vain le héros essaya de se débarrasser de cette tunique; elle s'était collée sur sa peau et comme incorporée à ses membres. À mesure qu'il la déchirait, il se déchirait aussi la peau et la chair. Dans cet état, il pousse des cris effroyables, et fait les plus terribles imprécations contre sa perfide épouse…..

Quoi ! Les conseils inscrits dans le carnet de santé ne suffisent plus ? Les parents bien sûr ne savent plus chanter de berceuses, ne lisent plus rien, ne ressentent plus rien ? Les grands-mères ne tricotent plus de layette ?

A-t-on besoin d’alerter directement les bébés qui deviennent porteurs (au sens premier du terme) d’un risque dûment affiché sur leur torse ? Bien sûr tout pédiatre est du côté de la vie…toujours. Il trouve que 300 morts par an c’est trop, beaucoup trop. Merci en passant au Pr. SENECAL de Rennes qui, le premier en France fit entendre de ses observations la juste cadence…(Ce qui a conduit secondairement à la recommandation du couchage sur le dos avec les conséquences heureuses que l’on connaît)


Mais le lobbying (comme on dit maintenant) justifie-t-il le mélange des genres? Le nouveau-né transformé en bébé-sandwich vient d’arriver pour promouvoir une banque. Les sponsors deviennent mécènes. Doit-on se résigner à découvrir bientôt les tee-shirts Mac- Do pour les enfants obèses, les bonnets Véolia pour les asthmatiques et la gamme Sanofi-Aventis pour les encoprétiques. Rien ne nous sera épargné!

Bébé dort, Penchons-nous sur son avenir" dit l’écureuil de la Caisse d’Epargne… Mauvaise fée penchée sur les berceaux d’enfants et le compte en banque des parents !

Quand tout est objet de soins, de science, de consommation, objectif financier, objet cadeau, que reste-il de la liberté du sujet ? United Colors de Benetton avait ouvert la voie avec plus d’obscénité, c’est vrai, avec son nouveau-né nu exposé sur l’affichage municipal de nos villes.

Ici le message est plus soft : ne pensez pas, nous pensons à tout, nous pensons pour vous, il nous est agréable de vous faire plaisir et de vous informer : vivre c’est très dangereux, trop dangereux pour ne pas vous laisser guider. Christian BOBIN, poète et moraliste, écrit : « Notre époque est particulièrement brillante pour ce qui est du cynisme. Le cynisme c’est vouloir être plus intelligent que sa propre vie, c'est-à-dire ne pas croire en profondeur en ce que l’on fait ». 

Nous sommes d’accord vous et moi pour penser que ce body est moche et stupide, mais quelle importance ? Le message doit être martelé, la fin justifie les moyens. Pourquoi donc en faire tout un plat ? Si l’on veut parler de la mort subite du nourrisson, il suffit peut-être plus simplement d’écouter les parents qui, en fin de consultation (surtout du premier mois), vous glissent mine de rien -signe du paillasson- « Docteur, vous ne trouvez pas qu’il respire bizarrement ? » On peut alors, pourquoi pas, rappeler les conseils de bon sens, décrire les signes cliniques importants mais aussi surtout laisser se dérouler l’angoisse des parents et la contenir… peut-être ?


Alain QUESNEY

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire